mardi 6 septembre 2016

139. Votre mari/femme est infertile, vous ne lui en voulez pas trop ?

— Siiiiiiiiiii ! D'ailleurs, je lui en veux tellement que du coup, je ne l'aime plus ! Ses sautes d'humeur, je les supporte ; sa mauvaise foi, aussi ; son addiction pour les jeux vidéos passe encore ; mais son infertilité, ça non ! Je lui en veux beaucoup, mais je ne sais pas comment je pourrais le/la punir ! Je l'ai déjà obligé(e) à faire la totalité des corvées ménagères, mais cela ne suffit pas ! Je me demande si je ne vais pas lui couper une jambe… ça serait la moindre des choses pour compenser ma peine, non ?

Blague à part, comment pourrait-on en vouloir à notre conjoint d'être infertile ? On en veut à dame nature, à la vie, au destin, en Dieu ou autre chose en fonction de ce en quoi on croit, mais à notre moitié, non, on ne lui en veut pas… L'infertilité ne se choisit pas. On la subit, on la haït, on la combat, et parfois, quand on a de la chance, on la gagne !
Un jour, un lecteur infertile m'a dit : « être un infertile, c'est faire subir à ma chérie les traitements et la chimio pour guérir d'un cancer dont je suis atteint »


L'infertile est pleinement conscient des conséquences de son état. Si son conjoint l'accepte sans concession, c'est qu'alors, l'amour entre ces deux êtres est inconditionnel.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire