lundi 20 octobre 2014

96. Je vois vraiment pas pourquoi t'es fatiguée alors que t'as pas d'enfant, toi !

Peut-être est-ce à cause de tous les allers-retours que je fais depuis plusieurs jours jusqu'à l'hôpital, pour effectuer mes prises de sang et échographies de contrôle, tout ça en plus de mon travail.

Peut-être est-ce dû aux effets secondaires de mes traitements hormonaux... tu sais bien, ceux qui nous font ressembler à une femme enceinte sauf qu'on ne l'est pas !

Peut-être est-ce parce que hier soir, j'étais tellement stressée par la ponction d'ovocytes de ce matin que ça m'a empêché de dormir. Une nuit blanche sans fiesta, c'est pas terrible !

Peut-être aussi est-ce parce que j'ai dû me lever à 5h du mat pour être à 7h à l'hosto pour cette ponction.

Peut-être que cette fameuse ponction m'a fichue KO, parce qu'une ponction d'ovocytes, c'est quand même pas anodin... Un jour, je te raconterai, si tu veux...

Peut-être que c'est tout ça à la fois, ou peut-être que j'suis juste une chochotte, j'sais pas trop...

Mais une chose est sûre, je préférerais être fatiguée à cause du ramassage intensif de jouets qui traînent par terre... y a pas photo !


3 commentaires:

  1. T as tout résumé c'est ma vie!!! voilà ce que je vis au quotidien une fatigue morale et physique que personne ne comprends puisque je n'ai pas d'enfant. merci amandine ce blog est un condensé de vérité sur ce qu'est l'infertilité au quotidien! enfin j'ai trouvé des gens qui me comprennent!

    RépondreSupprimer
  2. c'est tellement ca !!!! tant qu'on ne passe pas par le cheminement, les gens ne pourront pas comprendre. je devrais avoir ma 1er (et dernière je l'espère) FIV en novembre.

    RépondreSupprimer
  3. Cette remarque j'y ai déjà eu droit. C'est une amie, elle le disant, elle a compris qu'elle était entrain de dire une connerie et je ne me suis pas gênée pour en rajouter une couche qui n'était pas loin de ton argumentaire.

    RépondreSupprimer