jeudi 26 décembre 2013

45. Tu devrais perdre du poids…

Il est vrai que le poids est PARFOIS un facteur d’infertilité. Pas que le surpoids d’ailleurs, l’inverse l'est également. Mais ça, seul un spécialiste de l’infertilité est en mesure de juger pour qui cela peut être le cas (et encore, même pas sûr !).
Vous êtes un spécialiste de l’infertilité ? Non ? Donc cessez vos remarques désobligeantes, surtout lorsque vous avez la délicatesse de rajouter :
Il paraît que les spermatozoïdes ne peuvent pas avancer quand on est trop gros.
— J’ai une copine qui allait passer en FIV et les docs lui ont demandé de perdre du poids. Alors elle a perdu 15 kilos et paf, elle est tombée enceinte ! Tu devrais essayer toi aussi !

Non mais franchement, ça vous arrive de réfléchir un peu avant de bavasser ? Vous croyez que ça lui fait plaisir à votre copine d’entendre ça ? C’est quoi le but ? La faire culpabiliser encore plus ? 
La prochaine fois que vous êtes sur le point de sortir un truc pareil, bouffez vite un Mars ! Il paraît qu’on dit moins de conneries quand on a la bouche pleine !
Oui, on se demande qui est le plus lourd dans l'histoire...


8 commentaires:

  1. Très très bien dit , il vaut mieux se taire que de dire de telles âneries

    RépondreSupprimer
  2. j'espere que ce blog sera édité en livre comme ca il sera diffusé en masse pour que les gens comprennent mieux le parcours et on pourrait l'offrir a ceux qui no'nt rien compris..
    biz

    RépondreSupprimer
  3. perso, j'ai eu droit à la situation inverse : une personne en surpoids (et enceinte, bien entendu) m'a expliqué que je devrais grossir... et en effet, ça donne des envies de meurtre...
    en tout cas, bravo pour ce blog! textes et dessins y sont formidables et malheureusement nous nous sentons toutes concernées car souvent cernées par les cons ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y a pas de solution miracle, il serait temps que les gens le comprennent !
      Merci à toi pour ce commentaire et tes encouragements <3

      Supprimer
  4. une pharmacienne m'a même conseillé de faire l'amour pendant mes règles (j'ai failli tomber dans les pommes rien qu'à l'idée : j'ai de l'endométriose et des règles ultra douloureuses et surtout c'est tellement con que je me dis que finalement avec ma licence de science du langage j'aurais pu être pharmacienne si on peut dire des conneries pareilles!!)

    RépondreSupprimer
  5. ma gynéco (enfin ex gynéco pour etre exacte) m'avait dit que tant que je ne perdrais pas de poids elle ne ferait aucune recherche d'infertilité.

    j'ai essayé pendant un an et j'ai changé de gynéco, mon surpoids devait etre responsable des 0% de spermato bien formés de mon conjoint :-/

    RépondreSupprimer