vendredi 3 avril 2015

111. Oh mais c'est bon, tu n'es pas la seule dans cette situation !

Hélas, c'est vrai ! Nous sommes exactement 1 couple sur 6 en France, et environ 80 millions à travers le monde. Cela signifie que dans ton entourage, plus ou moins proche, tu connais au moins 2 ou 3 couples qui rencontrent des problèmes de fertilité. La plupart d'entre eux vivent cela dans l'ombre, isolés, sans en parler, souvent par peur d'être jugés, incompris ou rejetés…

Alors oui, je ne suis pas la seule dans cette situation. C'est rassurant et effrayant à la fois.
Rassurant, de savoir que je peux espérer rencontrer un jour, une femme, un couple, qui osera en parler sans complexe et à qui je pourrai me confier sans difficulté.
Effrayant de savoir que cette rencontre reste un espoir et non une certitude, à cause de ce tabou qui perdure depuis la nuit des temps.

Certes, je ne suis pas la seule dans cette situation, mais cela ne veut pas dire que je n'ai pas le droit de me plaindre, que je n'ai pas le droit de souffrir, que je n'ai pas le droit d'en parler. Au contraire !


Je ne te demande qu'une chose : quand viendra l'heure pour moi, ton amie, de me confier à toi, écoute-moi, mais surtout, entends-moi !


3 commentaires:

  1. Nous, ce qu'on se fait dire et qui nous fâche, c'est « tout le monde vit des affaires difficiles tsé », « on a tous nos problèmes tu sais ». C'est vraiment vraiment platte...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ou alors : " ça va y'a pire comme galère "....

      Supprimer
  2. Ou bien "je sais ce que tu vis je galère à trouver un travail fixe, à choisir entre ton cdi et un enfant tu prendrais quoi?"
    Et ma main gauche ou ma main droite dans ta tronche tu choisirs quoi?

    RépondreSupprimer