lundi 11 novembre 2013

22. Tu devrais te dépêcher, tu vas être vieille !

Merci pour ce précieux conseil, et aussi de nous rappeler sans cesse notre âge, qui avance...

Hélas, la vie n'est pas toujours « conforme » aux bonnes mœurs de la société. À l'écouter, il faudrait rencontrer son âme-sœur à 20 ans, avoir un travail bien payé, devenir propriétaire, se marier, puis avoir des enfants (oui « des » ! Je vous rappelle qu'avoir un seul enfant n'est pas forcément bien perçu).

Cependant...
Parfois, on croit avoir rencontrer l'amour de sa vie, mais ce n'était finalement pas le cas (mince, les années ont passé entre temps).
Parfois, on décide de poursuivre ses études, puis/ou, on met du temps à trouver un travail qui nous permette ne nous stabiliser.
Parfois, l'horloge biologique tarde à venir.
Parfois, on aurait pu avoir plein d'enfants, mais la nature a décidé de nous les retirer avant qu'on puisse les serrer dans nos bras.
Parfois aussi, ça fait longtemps qu'on essaye, et ça ne marche décidément pas...

Alors quoi...
Je fais un enfant avec le premier mec qui passe ?
J'arrête mes études et trouve le premier boulot qui se présente, juste pour faire plaisir à la société ?
Je décide de procréer, même si je ne suis pas du tout prête ou que je n'en ai pas encore envie ?

Mais cette phrase plutôt étrange, c'est quoi exactement ? Une constatation ? Un conseil ?
Et qu'attendent les gens comme réponse à :
Faudrait que tu te dépêches, tu vas être vieille ! Si tu tardes trop, les gens penseront que tu es sa grand-mère quand tu iras le chercher à l'école.

Au choix :
OK ! Mais comme mon conjoint a des problèmes de spermatozoïdes, tu voudrais pas être le père ?
Moi vieille ? Merde ! Je vais arrêter de faire la teuf tous les week-ends alors et je vais penser à m'y mettre !
Oh ! Mais jusqu'à quel âge on a le droit de faire des enfants alors ?
T'as raison, je vais en parler au biologiste demain et lui faire part de ta remarque, ça accélérera sûrement les choses.
Va expliquer ça à mes ovaires tiens ! Moi, ils ne m'écoutent pas, mais tu peux essayer, toi !

Allez, franchement les gens, cessez un peu cette réflexion désobligeante. Une fois de plus, cela ne vous regarde pas hein, et puis, on le sait qu'on vieillit ! Et on se dit déjà assez comme ça qu'on va devoir subir l'interrogation dans le regard des gens à la sortie de l'école.
On galère, on rame, on trime pour avoir ces enfants. Nous sommes conscientes du temps qui passe et nous échappe. On aurait bien aimé l'avoir de suite cet enfant, comme vous, mais on n'a pas réussi.
Je vous jure qu'on y met vraiment du notre pour y parvenir, on fait tout ce qu'on peut, mais pas du tout ce qu'on veut.

L'important, une fois de plus, ce n'est pas notre âge. L'important, c'est l'amour que nous leur apporterons.
Et finalement, les seuls regards qui importeront, seront les nôtres emplis de fierté en contemplant nos victoires, et ceux de nos petits bouts qui se seront, eux aussi, bien battus pour être là.




5 commentaires:

  1. Perso,je me suis entendu dire...."Dépêche toi ou ta matrice ne sera plus fonctionnelle"....C'est beau non? ^^
    Comme c'est odieu ce genre de reflexion!

    RépondreSupprimer
  2. J'ai eu le droit à : "dépêchez vous les filles, l'horloge biologique tourne...." ha bon, non ? j'avais pas remarqué grosse C....

    RépondreSupprimer
  3. Il y a aussi les "subtiles" qui ne font pas la remarque en s'adressant particulièrement à nous, genre faut pas qu on le prenne pour nous...
    Merci pour le blog, ça fait du bien... Je me sens moins seule

    RépondreSupprimer