mardi 19 novembre 2013

30. Ça a marché une fois, donc ça remarchera...

Je sais bien que cette phrase est prononcée juste pour nous consoler...
Je sais bien que ces mots sont dits pour apaiser nos maux...
Je sais bien que cet espoir est censé nous réconforter...

Hélas...

On ne sait jamais si cela remarchera un jour...
Peut-être était-ce notre seule et unique chance...

Si vous souhaitez vraiment atténuer notre souffrance, dites-nous plutôt :
« Je suis désolé, j'espère sincèrement, du plus profond de mon cœur, que ça marchera encore »

Et juste ceci servira, non pas à ôter cette douleur, mais à l'amoindrir, un tout petit peu...


6 commentaires:

  1. Ah ben voila ma phrase du moment... en plein dedans... Et je sais qu'en revoyant quelques ex-ami(e)s prochainement (because 32.) je vais me la prendre cette phrase, je le sens. Du coup, que faire ? ... Leur redemander de repasser le lycée (tu sais, les cours de bio), de se la fermer, pouffer de rire cynique, leur dire "tu ne comprendras jamais, ai au moins la décence de te taire"... j'hésite... Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'hésite plus : balance tout en même temps ;)
      <3

      Supprimer
  2. Quand on en a déjà un, venu "par miracle" pourrait-on dire quand on voit le parcours que cela a été pour mettre en route le 2e (3 ans et demi de lutte) , voici ce qu'on entend : "Mais tu en as déjà un, pourquoi te prendre la tête ? Si cela a marché, cela remarchera" (alors qu'on en est à notre 6e grossesse qui merdouille). Et pire : "Au lieu de te prendre la tête et d'entrer en PMA, tu devrais te contenter d'un, c'est déjà ça ?"

    RépondreSupprimer
  3. :(
    Dur dur ! C'est mon cas. Même si je n'en suis "qu'à" 10 mois d'essais. Mais bon, j'ovule pas donc..! Pas trop le moral, j'viens me plaindre ici.

    RépondreSupprimer