samedi 23 novembre 2013

33. Au lieu de te plaindre, profite de tes grasses matinées ! Moi, j'en rêve !

Bon, alors déjà, y a des gens, comme moi, qui de toute manière, même sans enfant, ne connaissent pas les grasses matinées !
On s'en cogne, des grasses matinées ! On préférerait se lever à l'aube pour biberonner !
J'ai déjà essayé de me consoler du manque d'enfant en flânant au lit un peu plus que d'ordinaire, mais en fait, ça me gonfle ultra rapidement ! Les cui-cui ambiants et les rayons du soleil s'infiltrant à travers mes volets clos, moi, ça m'exaspère !

Du coup, on profite de quoi alors ? (tu peux toujours faire un brin de ménage, dirait Chéri...)

Ceci dit, j'ai une solution qui permettra aux lèves-tard de « profiter » à nouveau : filez vos gosses aux lèves-tôt et puis tout le monde sera content !

Voilà, encore une question de société résolue grâce à moi...



4 commentaires:

  1. Je deteste cette phrase. Ds le meme genre, y a : profites ca va pas durer. Va au cinema lis et vivez.
    Ben oui mais le truc c'est que notre vie on ne l'imagine pas sans enfant.
    Alors ce genre de remarque me herisse le poil. Le prochain qui me la sors : je lui pete la tete. Non mais.

    RépondreSupprimer
  2. C'est exactement le genre de phrase que me sort ma collègue de boulot (qui elle a eu ses 2 enfants dès le premier cycle!!).

    Dans ces cas là, je n'ai qu'une envie, celle de l'insulter car avec un essai qui dur 6 ans, j'ai bien envie de ne plus dormir moi!

    Merci à toi pour ce blog qui dédramatise un peu notre combat, je me marre toute seule devant mon ordinateur et bon dieu qu'est ce que ça fait du bien!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu m'étonnes !
      Merci à toi pour ta lecture et ta participation <3

      Supprimer